Musique ailleurs

Escuela de Musica y Arte del Chaco

L’ancienne Mission de Santa Rosa est née dans la communauté de Santa Rosa Guaranì, en Bolivie, et hébergeait une école de musique et de production de tissus locaux.
En 2007 le Père Tarcisio, moine franciscain, et l’artiste Mimmo Roselli fondent l’École d’art et de musique dans trois communautés de la région du peuple Guarani (Ipitacito del Monte, Palmarito et Santa Rosa).
Dès le départ, l’objectif de l’École d’art et de musique del Chaco consiste à reconstruire l’ancienne Mission en maintenant sa même finalité d’école primaire et supérieure.

L’enseignement de la musique baroque qui est pratiqué aujourd’hui vise à utiliser la musique en tant qu’instrument pour redécouvrir les traditions, confirmer l’identité culturelle et soutenir l’intégration des jeunes Guarani dans le monde d’aujourd’hui.

ACTIVITÉS

Création et développement d’une chorale de musique baroque pour jeunes, enseignement d’instruments à cordes et de flute à bec. La Communauté de Santa Rosa compte 15 violonistes et 2 violoncellistes. Étant donné que ces instruments ne font pas partie de la musique traditionnelle du peuple Guarani, ils sont étudiés selon la méthodologie classique. Les ateliers de pratique de l’instrument ont lieu du lundi au vendredi et durent une heure.

 

35 jeunes, 18 garçons et 17 filles participent à l’activité de la chorale. Ils appartiennent tous à la culture guarani et sont originaires des communautés de Santa Rosa de Cuevo, Palmarito et Ipitacito del Monte, des zones totalement isolées au plan géographique et social, situées dans le département de Chuquisaca, en Bolivie. Les participants de la chorale étudient dans les écoles primaires et secondaires de leurs communautés, et leurs familles ont des ressources économiques faibles. Faire partie de la chorale et participer aux activités liées, signifie, pour ces jeunes, renforcer leur estime de soi et pouvoir voyager à l’extérieur de leur propre communauté pour connaitre d’autres lieux et d’autres cultures. C’est ainsi que sont jetées les bases d’une organisation des communautés d’origine, tournée vers un développent futur, dans le respect de la tradition.

 


 

Plus d’informations

En 2012, l’École d’art et de musique Guarani de Palmarito a été invitée pour la première fois à participer au IX Festival International de musique baroque de Chiquitania ; en 2014 la chorale a été officiellement invitée à la première mondiale du chant Guarani, en participant à la chorale bolivienne Arakaendar et à l’orchestre professionnel de la Norvège.

Les Buts

À travers la pratique et l’étude de la musique, il s’agit de susciter l’intérêt pour récupérer et réinventer les valeurs sociales et artistiques de cette communauté autochtone, afin de renforcer l’identité intraculturelle du peuple Guarani et de créer une identité interculturelle.

L’objectif est d’offrir aux participants une formation pratique et théorique de la musique, pour développer leurs capacités créatives, interprétatives, et réflexives.

 

Lieux & Dates

Bolivie – année scolaire

XI Festival baroque « Misiones de Chiquitos » – 22.04.- 01.05.2016

Concerts itinérants dans les régions de Palmarito, Santa Rosa de Cuevo, Ipitacito del Monte et Santa Cruz de la Sierra (Camiri).